Exposition « MASQUES » août 2020

Les masques sont universels et existent dans toutes les cultures aux temps les plus reculés. Pour nos ancêtres, ils jouaient probablement un rôle important dans la vie religieuse et sociale. A l’origine chaque masque revêtait une profonde signification. Le masque ou son porteur représentaient, par quelque mystère, un pouvoir ou un esprit dont la fonction principale était le respect de l’ordre dans la communauté et la protection de ses membres.

Dans les Pyrénées, ces masques existaient encore récemment pour carnaval et ressurgissent dans certains villages et mettent de nouveau en relation les humains. 

Avant la pandémie, la galerie de l’Atelier-Résidence de Trie « ARTRIE » avait prévu une exposition avec des MASQUES d’origine locale anciens, récents ou créés .

La période nouvelle qui s’ouvre redonne tout son intérêt à ce que représente le masque dans le passé et aujourd’hui dans son rapport aux autres.

Cette actualité lui redonne sa fonction de protection.

L’exposition réalisée du 8 au 23 août 2020 par ARTRIE  assemble quelques masques de Ceylan mais essentiellement des masques africains de diverses origines, Fang, Dan, Mandé, Dogon,… anthropomorphes ou zoomorphes, relatant la richesse créatrice d’une culture pour maintenir par des rituels la légitimité des traditions de la communauté.

Cette exposition permet aussi de montrer la relation que cette culture a eu pour inspirer, dès le début du xxè siècle, des mouvements d’art moderne avec Picasso, les cubistes, les surréalistes et l’abstraction américaine des fifties.

Et des imaginations locales ont aussi participé par des créations à cette interprétation artistique des masques.

Exposition été 2019

‌Cet été 2019 fut l’occasion de donner à voir des oeuvres de peintres et plasticiens divers de notre contrée de l’Astarac ou passés par la galerie.

Ces « divers d’été » veulent être les mémoires de plusieurs tendances et influences d’art et de peintures pour encourager tous les talents cachés de se révéler dans leur personnalité.
ARTRIE souhaite continuer à faire passer et reconnaître ceux qui autour de nous veulent s’exprimer et se montrer. Qu’ils viennent et nous les porteront.

Vernissage « ready-made »

Lors de ce vernissage du 22 mars 2019, tous les participants ont pu découvrir les talents cachés locaux  rassemblés sur les murs de la galerie ARTRIE révélant eux-mêmes ces oeuvres de nature ou fabriqués par le hasard et le temps. 
Ainsi cohabitaient des morceaux de fer ou de béton, faits de bois récupérés, flottants ou enterrés, d’aluminium usé ou d’acier rouillé, des brosses et des tissus, tous déchets abandonnés et repris par des yeux aguerris et sensibles à leur poésie et leur beauté formelle ou mémorisée.
 
Oeuvres doublement humaines par leur origine et par leur récupération, elles annoncent un temps de circulation des objets et de leur valeur de traces d’art par ceux qui savent les regarder comme nous le disait Marcel DUCHAMP, reconnaissant dans tout cela l’imagination et le génie humain à respecter.
La création appartient à tous et elle  est d’autant plus utile aujourd’hui pour des jeunes générations risquant d’abandonner trop vite cet inventivité enfantine devant des outils de passivité que leur offre désormais tous les écrans marchands. 
Cette aventure de découverte sera renouvelée par la galerie.