« Ready-made, assemblages & c° » [Nouvelle Exposition]

Du Sam. 23 mars au Dim. 7 avril 2019

Vernissage le vendredi 22 mars à partir de 18h30 !

Exposition Ready-made, assemblages & c° – Mars 2019 © A.R.T. 2019

Dès 1913, Marcel Duchamp (1887-1968), peintre et sculpteur français, pense que l’oeuvre d’art dépend de celui qui l’observe et que tout objet peut donc être considéré comme de l’art si nous le concevons comme tel. Et il propose des objets manufacturés comme des œuvres d’art, des ready-mades, selon son expression.

Dans cet esprit, la galerie de l’Atelier-Résidence de Trie (A.R.T.) présente une exposition avec les propositions reçues suite à un appel à « artistes » de notre terroir.

Mais toutes ne sont pas de pures ready-mades au sens original de l’objet utilitaire revu, souvent une extension à des « choses » trouvées, transformées par le temps ou la nature, composées ou assemblées. Elles se révèlent alors à notre regard différentes, ou poétiques ou conceptuelles, indiquant ainsi la relativité de l’art tel que Duchamp nous l’a transmise et tous ceux qui à sa suite ont fait de l’installation, de l’accumulation, de la mutation, avec ces objets du quotidien, de nature ou de manufacture.

Nous vous accueillons à la galerie pour cette exposition de printemps du samedi 23 mars au dimanche 7 avril 2019 tous les jours de 11h à 17h, avec les créations de :

CAT, une artisane de nos intérieurs réels mais aussi virtuels quand elle nous fait découvrir que les outils de son quotidien ont une âme vivante et espiègle

Gilbert DURAN, artiste protéiforme, qui par la grâce de ses révélations, nous dévoile l’autre nature des objets de l’industrie manufacturière.

Vincent KASTEL qui plonge dans nos déchets les plus polluants ou les moins éco-responsables pour ensuite nous les montrer dans un assemblement baroque et sous un jour à la fois inquiétant et romanesque.

Cécile PERES se ballade le long des dunes pour nous ramener ce qui flotte, en mer et dans sa tête, en leur insufflant une nouvelle vie poétique.

Loïc PLOTEAU enfant du péri-urbain et montagnard de racines, pour qui les objets sont issus de l’ultra-modernité ou du néolithique. Un sens donné au temps qui file et qui laisse des traces qui nous émeuvent et évoquent nos anciens mais aussi un futur cataclysmique ou désirable. Place aux mots secrets de l’objet trouvé, déniché.

Jean-Dominique PONTICO pour qui les objets de travail deviennent vivants et spirituels comme des totems qui nous suivent pour nous donner la joie de vivre.

Jean-Pierre ROLAND qui nous interpelle par ses analogies et ses jeux d’objets, afin de les rendre sujets de questionnements et, peut-être, de réflexions à suivre.

Découvrez les tous plus intimement au cours du vernissage qui aura lieu le vendredi 22 mars à partir de 18h30 – Informations au 06 1308 1380